Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Le nouveau site du Bois d’Auteuil se dessine…

Projet d’aménagement de zone mixte au Bois d’Auteuil

Après deux années de discussions, un accord financier est intervenu en décembre dernier, entre La Poste et l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France, pour le rachat des 13 hectares du site du Bois d’Auteuil comprenant la friche industrielle de la DAPO, l’ancien musée de La Poste et la dalle attenante.

Dès le 1er trimestre 2012, Villecresnes va lancer les études préalables à la requalification de cette zone, sur laquelle seront créés des locaux d’activité, du logement et un groupe scolaire destiné aux maternelles et élémentaires.

En 2009, à la demande de la commune, une étude préalable de requalification urbaine du site du Bois dʼAuteuil avait été réalisée par Poste Immo et SADEV 94.
Cette étude envisageait alors un aménagement du site en une zone mixte (bureaux/ateliers/habitat) justifiant par ailleurs, la création dʼun nouveau raccordement à la RN 19 appelé Voie de Desserte Économique, à lʼest de la commune.
Celle-ci a dès lors établie les possibilités dʼimplantation de locaux dʼactivité économique, dʼun groupe scolaire et de près de 250 logements sur les 13 hectares comprenant actuellement la friche industrielle de la DAPO, lʼancien musée de La Poste et la dalle attenante.
Après deux années de discussions, La Poste et lʼÉtablissement Public Foncier dʼIle-de-France sont parvenus à un accord financier en décembre dernier, pour le rachat de ces 13 hectares à hauteur dʼun montant de 5,9 millions dʼeuros. Cette phase dʼacquisition terminée, la commune va pouvoir lancer la phase opérationnelle consistant à mettre en place les travaux dʼaménagement selon un calendrier précis divisé en plusieurs étapes. La première dʼentre elles sera de désigner un bureau dʼétudes préliminaires pour définir le mode opérationnel à adopter en fonction des contraintes identifiées, à savoir une ZAC (Zone dʼAménagement Concertée) ou un PUP (Projet Urbain Partenariat). La seconde portera sur la désignation dʼun aménageur qui concrétisera le programme préalablement établie.

Ainsi, comme le maire lʼa exprimé lors de son discours le 14 janvier dernier :

Après le rachat par la ville de lʼespace tennis et pétanque, et la signature dʼune convention de mise à disposition de lʼespace sportif, notre stratégie, qui reposait simultanément
sur une vision globale de la finalité du site et sur la segmentation des étapes  de négociation, porte ses fruits. Nous aurons réussi à faire basculer dans le domaine public, un espace de 23 hectares qui aurait pu connaître un autre destin.

Crédits Photo :

Actualités vie municipale

Tous les articles