Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Réforme des rythmes scolaires à Villecresnes

villecresnes-rythmes-scolairesLa suppression du samedi matin en 2008 a contraint les écoliers français à subir des journées plus denses  puisque le temps scolaire était désormais réduit, pour le même programme, à 4 jours par semaine.

En France, nous comptons le nombre de jours d’école le plus faible d’Europe (144 jours contre 187 jours en moyenne au sein de l’OCDE) et un volume horaire annuel d’enseignement très important (864 heures par an contre 774 à 821 heures au sein de l’OCDE).


Ce constat a donc amené le gouvernement actuel à s’interroger sur les rythmes à l’école primaire à conclure que la concentration du temps d’enseignement est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages de nos écoliers.

  • Un objectif principal : favoriser la réussite de tous

Le décret publié le 26 janvier 2013 acte le passage à la semaine de 4 ½ jours, avec le mercredi matin. La réforme des rythmes scolaires poursuit, avant tout, un objectif pédagogique qui est de mettre en place une organisation du temps scolaire plus respectueuse des rythmes naturels d’apprentissage et de repos des enfants afin de favoriser la réussite de tous à l’école primaire.

Les nouveaux rythmes scolaires conduiront ainsi à une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine, à un allègement de la journée de classe de 45 minutes en moyenne et à la programmation des séquences d’enseignement aux moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande

Extrait du guide pratique publié en février 2013 par le ministère de l’éducation nationale.

  • villecresnes-ecolesUn nouveau temps périscolaire

Les nouveaux rythmes scolaires doivent permettre une meilleure articulation des temps scolaire et périscolaire. Les écoliers pourront accéder à des activités culturelles, artistiques ou sportives et demeureront pris en charge au minimum jusqu’à 16h30 (15h30 ou 15h45 pour les parents qui souhaitent récupérer leurs enfants après le temps scolaire).

Ces activités périscolaires organisées par la ville, seront pensées en articulation avec le projet d’école et contribueront à l’épanouissement et au développement de la curiosité intellectuelle des enfants.
La commune peut faire appel à une grande diversité d’intervenants en complément de ses ressources humaines : associations sportives, culturelles, bibliothèque, conservatoire…
Mais un assouplissement des conditions d’encadrement est nécessaire. Les taux d’encadrement seront portés à 1 animateur pour 14 mineurs au plus (au lieu de 10) pour les enfants de moins de 6 ans et à 1 animateur pour 18 mineurs au plus (au lieu de 14) pour les enfants de plus de 6 ans.

  • Le Projet Educatif Territorial (PEDT), outil essentiel de la réforme

Le PEDT se définit comme un cadre de collaboration locale à l’initiative de la commune, qui rassemble l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation. Sont donc concernés le ministère de l’éducation nationale, celui des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, les représentants de parents d’élèves, les associations culturelles et sportives.

Son objectif est de mobiliser l’ensemble des ressources du territoire afin de garantir la continuité éducative entre les projets d’école et les activités proposées aux élèves en dehors du temps scolaire, et d’offrir ainsi à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité avant, pendant et après l’école.

  • 16683269_sA quand l’application de la réforme à Villecresnes ?

Le décret ouvre la possibilité de différer d’une année l’entrée en application de la réforme des rythmes scolaires.
Ainsi, le conseil municipal a délibéré sur la question, lors de sa séance du vendredi 22 février dernier, après concertation au sein des conseils d’école regroupant les enseignants, les représentants des associations de parents d’élèves et les élus de la commission scolaire.
Trop d’incertitudes entourent encore cette réforme, notamment sur l’encadrement des activités, les règles d’organisation des trois heures d’accueil nouvellement laissées à la charge de la commune, les financements…

Le conseil a voté à l’unanimité, la demande de dérogation pour le report de la mise en place de la réforme à la rentrée 2014 (lire l’article « en direct du conseil du 22 février 2013).
La commune doit faire part de cette décision au directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN) avant le 31 mars.

Crédits Photo : Image credit: kudryashka / 123RF Banque d'images

Actualités éducation

Tous les articles

Exprimez-vous

1 Commentaire

  1. ParCécile le 6 mars 2013 à 20:35

    Bonsoir, Il me semble également que la réforme prévoit par défaut la classe le mercredi matin ou sur dérogation le samedi matin. Comment cette décision va-t-elle être prise sur Villecresnes. Certaines communes ont mis en place des consultations citoyennes via le PEDT…

Laissez un commentaire