Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Création d’un SEL à Villecresnes

SEL-villecresnesLe Système d’Echange Local (SEL) est une conception différente de l’économie, il permet des échanges de biens et de services entre des personnes.

Son principe est basé sur le constat que tout individu possède des compétences, des moyens ou encore du temps qu’il peut échanger avec les autres sans utiliser d’euros.

Le SEL prend corps sous la forme d’une association de personnes mettant des services, des savoirs et des biens à la disposition de chacun. Il en existe plus de 350 en France et il vient de faire son entrée en 2013 à Villecresnes.

Une réunion d’information du SEL a lieu le samedi 20 avril à 14h à la maison des associations. Entrée libre.

  • La valeur d’échange du SEL, c’est le temps !  A la différence du troc, qui oblige à un échange réciproque entre 2 personnes, le SEL permet d’échanger à l’intérieur d’un réseau constitué de dizaines de personnes.
    Pour assurer la réciprocité, le temps passé est comptabilisé sur une «feuille d’échanges», en unité locale: la pépite d’or pour le Plateau Briard ( 1 unité = 1 mn de temps).
  • L’avantage du système, c’est qu’on peut compenser l’échange plus tard, avec des quantités différentes et avec une autre personne. Par exemple, j’apprends le tricot à Marie, qui garde les enfants de Sylvie. Sylvie donne des cours d’informatique à Julien, qui prête sa tondeuse à René. René me donne des légumes de son potager.
  • Il ne s’agit pas d’un troc direct (qui consiste à échanger avec une même personne) car dans un SEL la notion de troc s’élargit. Les adhérents indiquent ce qu’ils peuvent offrir et ce dont ils ont besoin.
    La liste des offres et demandes est communiquée à chaque « séliste » (personne tenant la comptabilité), qui organise lui-même ses
    échanges.

Voilà la richesse du SEL ! Lieu d’échange convivial, solidaire, il permet de rendre service, d’exercer ses talents, de valoriser ses compétences et aussi d’avoir accès à des biens et des services que nous ne pourrions peut-être pas nous offrir en espèces sonnantes et trébuchantes.

Les services échangés dans le cadre du SEL ne sont pas assimilés à du travail clandestin parce qu’il s’agit de services ponctuels, non répétitifs, de courte durée, et réalisés de particulier à particulier au titre de l’entraide. Pour ces mêmes raisons l’adhésion ne posera pas de problème aux demandeurs d’emploi, indemnisés ou non.

  • Régulièrement, des Bourses Locales d’Échanges (BLÉ) sont organisées par les SEL. C’est une sorte de brocante, mais sans euros. Les adhérents proposent des biens, des services, ou viennent tout simplement rencontrer des gens. Il s’agit de se réunir en un lieu pour échanger toute sorte d’objets (jeux et vêtement d’enfants, boutures de plantes, livres, bibelots…)
    Ces après- midi sont également l’occasion de mettre un visage sur les prénoms du catalogue, de faire de nouvelles connaissances, d’organiser ensemble des activités, des ballades, des jeux…

Réunion d’information du SEL le samedi 20 avril à 14h à la maison des associations. Entrée libre.

Plus dʼinformations, contacter Audrey Reymann au 06 89 72 01 23

Crédits Photo :

Actualités associations

Tous les articles

Exprimez-vous

1 Commentaire

  1. ParRenaud Joëlle le 14 mai 2013 à 16:09

    Félicitations pour ce nouveau « SEL »
    Nous espérons vous rencontrer dans les mois
    qui viennent
    Joëlle Renaud, présidente du « SEL de Créteil »

Laissez un commentaire