Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Théâtre : Mon dernier cheveu noir

cheveuxnoirCette pièce, conçue et interprétée par Jean-louis Fournier, nous livre sa réflexion personnelle sur la vieillesse, le samedi 1er février à 20h30.

L’auteur s’amuse avec le cliché du premier cheveu blanc. Comment réagit-on devant sa glace lorsqu’on se rend compte qu’il ne nous reste plus qu’un seul cheveu noir ?

  • Seul en scène, Jean-Louis Fournier critique avec humour et douceur ces vieux dont il fait partie et fait preuve ainsi d’une incroyable vitalité.
    Pour se persuader que l’on est devenu vieux, il propose un constat simple :

Même quand on est bronzé, on reste moche.

  • Vieux copain de Pierre Desproges, Jean-Michel Ribes, Catherine Jacob, ou encore Claude Piéplu, l’impertinent Jean-Louis Fournier, auteur d’essais humoristiques à succès comme « L’Arithmétique appliquée et impertinente » ou « La Grammaire française et impertinente », porte depuis plusieurs années un regard tendre et ironique sur sa propre vie. Il devient le chroniqueur non seulement de nos propres névroses, maladresses et autres faiblesses, mais aussi des absurdités de notre société contemporaine.
    En 2011, il fait ses débuts, seul en scène, avec « Tout enfant abandonné sera détrui »t, qui rencontre un grand succès. Cette réflexion drôle et icono- claste sur la jeunesse trouve sa suite logique, pourrait-on dire, avec ce second opus consacré à la vieillesse.
    Le spectateur suit avec délice les anecdotes et réflexions de cet homme à l’humour délicat qui affirme vouloir faire rire de ce qui ne l’est pas:

Pourquoi pas émouvoir mes petits camarades humains, qui sont embarqués sur le même bateau, et qui font la croisière entre la jeunesse et la vieillesse.

Samedi 1er février 2014 à 20h30 à La Rotonde, place du 14 juillet à Moissy-Cramayel

Partenariat Scène nationale de Sénart
Billet : 15€
Réservations au service culturel 01 45 10 39 49
">

 

Crédits Photo :

A l'affiche

Tous les articles