Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Budget : net redressement des finances communales

L’exécution du budget 2015 a fait l’objet d’un contrôle rapproché tout au long de l’année.

 

  • Chaque mois, les responsables de services ont été appelés à rendre compte de l’exécution des lignes de crédit affectées pour les dépenses et les recettes de leurs services.
    Si nécessaires, des ajustements ont été effectués afin de rester dans le cadre budgétaire fixé.
    Aujourd’hui, ce fonctionnement en centres de coût, incluant les frais de personnel, permet une meilleure responsabilisation des chefs des services municipaux.

Les conséquences positives de ce contrôle rapproché sur 2015 ?

En 2015, les actions de la municipalité ont permis d’obtenir :

  • Une faible variation des dépenses de fonctionnement.
    L’écart entre le 2014 et 2015 ( – 1 % ) est un des plus faibles constaté depuis 10 ans, montrant ainsi l’efficacité des nouvelles mesures prises par l’équipe municipale.
    depenses-fonctionnement-2016
  • Un autofinancement de la commune à un niveau enfin correct :
    L’autofinancement c’est « l’apport personnel » de la commune nécessaire pour obtenir des prêts pour les investissements municipaux.
    Par le passé, celui-ci a été très faible et de plus avait été généré par des ventes de patrimoine. Il a été aujourd’hui restauré de manière importante sans recours à la vente de patrimoine.
    La commune dégage donc sur 2015 un résultat de 2,7 M€ (sans compter la vente de 3ME du terrain du Bois Prie Dieu), ce qui permet pour 2016 et au-delà, d’envisager sereinement d’adapter les équipements aux besoins de la population.Aujourd’hui, cet autofinancement est essentiel car les subventions deviennent de plus en plus difficiles à obtenir. Il en est de même pour bénéficier d’un financement de plus de 50% d’un investissement.

autofinancement-2016

 

2016 : hypothèses budgétaires pour les dépenses de fonctionnement

  • L’équilibre budgétaire conduit à la nécessaire limitation de l’augmentation de ces dépenses.
    En tenant compte des évolutions « statutaires » de la masse salariale, cet équilibre ne peut être obtenu qu’au prix de certaines restrictions sur les dépenses maîtrisées par la commune, dont les festivités (-20%) et les subventions
    aux associations (-6%), qui par ailleurs feront l’objet d’un ciblage plus précis pour mieux aider celles qui sont en difficulté financière.

budget-2016

Pour les dépenses réelles de fonctionnement l’écart est de + 1 % entre le réalisé 2015 : 11 604 808 € et le budgété 2016 : 11 697 981 €.

 

2016 : hypothèses budgétaires pour les dépenses d’investissement

On trouve principalement :

  • La réhabilitation du patrimoine communal : négligé pendant de nombreuses années, il doit être réhabilité pour assurer sa sauvegarde. La voirie : un effort important sera fait cette année pour poursuivre les aménagements de
    nos rues.
  • Le groupe scolaire du Bois d’Auteuil : investissement de 8 500 000 e, essentiel pour la commune. Il permettra, de plus, de disposer d’une salle polyvalente supplémentaire de 300 m2 environ.
  • Les investissements permettant des économies de fonctionnement : éclairage public LED, remplacement de chaudières vétustes, etc.

budget2016

Impôts communaux en 2016

  • Il n’y aura aucune augmentation des taux communaux en 2016, malgré la poursuite du désengagement de l’Etat.
    A partir de 2016, la loi nous oblige à ajouter au taux communal, le taux d’imposition de feu la Communauté de Commune du Plateau Briard qui devient ainsi l’impôt « territoire ».
    Taux unique (avec le taux territoire) = taux communal inchangé en 2016 + taux de la CCPB

Crédits Photo :

Actualités vie municipale

Tous les articles

Exprimez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire