Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Les antennes relais

L’installation rue d’Yerres, d’un second mât téléphonique suscite la polémique. Le 31 mars, le maire, Gérard Guille, a rencontré l’opérateur concerné.

antenne-relais
Chaque opérateur de téléphonie mobile est soumis à de nombreuses obligations à l’égard de l’Etat et des utilisateurs de leurs services, notamment la couverture nationale de la population. Pour Free, la couverture, aujourd’hui de 75% doit être de 90% en janvier 2018 (pour la 3G) et passe par l’implantation de relais supplémentaires.

  • En février 2015, le Maire a signé une convention, en attente de régularisation, pour l’installation d’une antenne Free sur le site municipal de Beaumont, rue d’Yerres. Celle-ci précisait l’obligation d’une « intégration du relais préservant l’esthétique du site et de ses abords ». L’opérateur menait alors deux études conjointes, l’une consistant à utiliser le pylône existant et l’autre en installant un second mât.
    Au vu des échanges avec Free, le projet de rajout sur l’antenne existante semblait être adopté et une délibération autorisant le Maire à signer une convention avec l’opérateur, a été approuvée à l’unanimité par le conseil municipal du 10 avril 2015. Cette convention a été officiellement validée par Free le 29 juillet 2015.
    Cette solution de rajout est confirmée dans deux documents reçus en mairie les 22 avril et 23 juillet 2015. Cependant, le 6 août 2015, la société propriétaire du pylône existant notifie à la mairie que la déclaration préalable de rehaussement est annulée.
    La construction de la deuxième antenne, alors extrêmement rapide, n’a pas permis d’intervenir et de s’assurer de sa bonne intégration visuelle sur le site.
    Le 31 mars dernier, le Maire a rencontré la direction de l’opérateur de téléphonie Free, qui, admettant que deux études étaient conjointement menées depuis le début, a expliqué que le choix final et rapide d’installation d’une seconde antenne est lié au fait que les équipements techniques à poser ne pouvaient être supportés par le pylône existant.
    Le maire a prévu de rencontrer rapidement le propriétaire du premier mât afin de vérifier la non faisabilité du rajout.
    Concernant les nuisances visuelles de ces antennes relais, la municipalité et monsieur Patrick Garnier, un Villecresnois représentant d’une association de défense de l’environnement, vont de nouveau rencontrer l’opérateur Free, afin d’envisager toutes les possibilités d’une meilleure intégration paysagère.

Crédits Photo :

Actualités vie municipale

Tous les articles

Exprimez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire