Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Dossier : propreté et environnement

Retour sur les réunions de quartiers

Vous avez été nombreux à manifester un réel intérêt en novembre dernier sur le thème de la propreté. La municipalité a déjà mené un certain nombre d’actions en la matière, d’autres sont en cours de développement.

En voici un panorama non exhaustif :

  • Les bacs jaunes : un grand nombre de Villecresnois nous ont signifié que la collecte par quinzaine était clairement insatisfaisante ; dès lors, la possibilité d’un passage hebdomadaire a été étudiée, mais rapidement abandonnée car extrêmement difficile à mettre en place selon le SIVOM et très onéreux pour la commune. En revanche, toute personne peut désormais demander l’octroi d’un second bac jaune par domicile, auprès du SIVOM. La délivrance se fait généralement très rapidement.
  • La lutte contre les dépôts sauvages : les agents des services, ainsi que les élus, notamment Martine Billet, conseillère municipale en charge de la propreté, travaillent au quotidien afin de stopper ces pratiques inacceptables. La campagne de verbalisation se poursuit et chaque contrevenant s’expose à une amende conséquente. Dès lors qu’un dépôt sauvage est signalé, via le SIR ou un autre canal d’information, il est immédiatement pris en compte, y compris récemment sur un terrain privé, afin d’être débarrassé et de préserver ainsi notre cadre de vie.
  • Vitesse excessive des camions du SIVOM : un courrier a été envoyé récemment au SIVOM pour alerter de la dangerosité de ce comportement.
  • Containers à verre : la fréquence de collecte est d’une fois par semaine. Plusieurs demandes ont été faites au SIVOM en la matière : remettre une colonne allée des Tilleuls (elle avait été supprimée car la collecte était gênée par les lignes électriques, elle devrait donc être replacée). Placer des autocollants de sensibilisation avec le numéro à appeler quand les colonnes sont pleines, afin d’éviter les dépôts au pied de celles-ci. De plus, chaque année, la ville bénéficie de la mise en place d’une colonne supplémentaire, hors génie civil. L’emplacement de cette dernière pour 2018 est à l’étude.
  • Poubelles dans la ville : le service propreté vide et entretien les 180 poubelles existantes, et en implante régulièrement de nouvelles suite aux demandes des habitants
  • Bacs marrons : pour les nouveaux pavillons ne possédant pas de bacs marrons, une demande a été faite afin d’obtenir la gratuité de composteurs.
  • BAV (bornes d’apport volontaire/ poubelles enterrées) : demande d’installation effectuées, notamment au Bois Prie-Dieu, installées depuis.
  • Tags pont de l’Arche : un courrier a été adressé à la SNCF afin qu’ils soient effacés.

 

Au-delà du domaine public, la municipalité oeuvre chaque jour pour une ville plus propre

Plusieurs endroits identifiés, ont été récemment pris en compte pour mener des actions ciblées.

Rue du Sallé

Situé sur un terrain appartenant à Intermarché, et susceptible de contenir de l’amiante. Depuis plusieurs mois les interventions, d’une part, de la police municipale sous l’autorité de Valère Villa, maire-adjoint, et d’autre part de Martine Billet, conseillère municipale en charge des problèmes d’environnement ont permis d’aboutir à un engagement du commerçant, propriétaire du terrain, pour l’intervention d’une société spécialisée mi-février dernier.

Construction immobilière rue de Mandres

Bien que ce projet immobilier soit entièrement privé, certains résidents nous ont fait part de leur désarroi de voir s’amasser de nombreux encombrants devant leurs portes. Dès lors, la municipalité s’est positionnée comme médiateur afin de demander le débarrassage et d’informer les habitants. Un courrier a été envoyé au cabinet gérant la construction immobilière.

Terrain du Métropolitan rue de la station / RN19

Ce terrain appartenant à l’Etat est complètement laissé à l’abandon depuis de nombreuses années. Le constat est désolant et nous pouvons dire que l’entrée de ville ressemble à une véritable déchetterie, avec en plus un risque sanitaire certain. Cette situation étant inacceptable, la municipalité suit ce dossier de près.

Une pétition a été faite par les riverains début décembre 2014

Retour sur les principales actions :

  • Le 12 février 2015 la mairie demande à la préfecture une intervention ; La préfecture répond qu’elle transmet au service concerné : aucune réaction.
  • Le 20 mars 2017 nous recevons une alerte de l’Agence Régionale de Santé concernant les moustiques tigres, qui met en garde contre les endroits susceptibles de contenir de l’eau stagnante, ce qui est le cas du dépôt sauvage dont il est question ici.
  • Le 4 Avril 2017, la mairie demande une nouvelle fois à la préfecture d’intervenir et une copie de cette demande est envoyée à l’agence régionale de santé : aucune réaction.
  • Le 10 Avril 2017 le maire écrit au ministère de l’environnement, qui répond qu’il fait parvenir notre demande au service concerné (la DRIEA*).
  • Le 17 mai 2017, réponse de la DRIEA qui a bien reçu la demande, mais aucune action ensuite.
  • Depuis le 17 mai 2017, de nombreuses relances téléphoniques à la DRIEA ont été faites sans succès.
  • Le 22 juin 2017 nouveau courrier de la mairie à la DRIEA : toujours aucune action.
  • Le 12 juillet 2017 nouvelle demande de remise en état par mail.
  • Le 17 juillet 2017, la DRIEA nous indique qu’elle fait faire des devis….
  • Le 8 septembre 2017, relance de la DRIEA par la mairie car aucune information sur les devis.
  • Le 9 octobre 2017 la DRIEA informe la mairie que plutôt que de nettoyer, elle propose à une entreprise de s’installer sur le terrain, installation refusée par la mairie, car cela ne correspond pas au zonage du PLU.
  • Le 13 novembre 2017 courrier du maire envoyé à la DRIEA pour les enjoindre à nettoyer définitivement leur terrain : courrier sans réponse

L’incapacité de l’état et de la DRIEA à assumer ses responsabilités n’est pas admissible. De plus la clôture du terrain, complètement délabrée et donnant sur la nationale est devenue dangereuse.
Compte tenu de cette situation, nous exigeons que la DRIEA fasse le nécessaire sous un mois pour assainir le terrain dont elle est propriétaire au 2 rue de la station.

 

Zoom sur l’éco quartier du Bois d’Auteuil

De nombreux dysfonctionnements en matière de propreté ont été constatés depuis les premiers aménagements dans le nouveau quartier du Bois d’Auteuil.
Afin de préserver ce nouveau cadre de la ville, la municipalité a tout d’abord organisée une réunion avec les syndics des immeubles et le SIVOM en novembre dernier.

Plusieurs mesures ont été alors prises :

  • Le SIVOM a assuré 2 passages hebdomadaires, au lieu d’un seul jusqu’en décembre 2017. Chaque service supplémentaire de collecte du SIVOM est facturé à la commune.
  • En décembre, des “messagers du tri” du SIVOM ont réalisé du porte à porte afin d’expliquer aux nouveaux habitants les consignes en matière
    de tri et de gestion des déchets.

 

Malgré ces actions, les incivilités se poursuivent par différents dépôts : poubelles ménagères hors des bacs disponibles, cartons d’emballage et encombrants déposés hors des dates de collectes, depôts sauvages…

 

Ces non respects des règles élémentaires de civisme nuisent non seulement au cadre de vie de la commune, mais aussi au bien vivre ensemble.
Les services municipaux dédiés et le SIVOM gérent leurs missions, mais ne peuvent remplacer les bonnes pratiques quotidiennes des Villecresnois dans toute la ville, car il est très souvent constatéque les dépôts ne sont pas toujours le fait des habitants de la rue concernée.
C’est pourquoi la municipalité met systématiquement en place la procédure d’enquête pour retrouver les responsables de ces incivilités.

La propreté, l’affaire de tous

Les habitants de notre ville sont extrêmement attachés à notre cadre de vie, si agréable et verdoyant. De nombreux Villecresnois se sont largement exprimés lors des réunions de quartier.

Afin de sensibiliser chacun à la nécessité absolue de préserver l’environnement dans lequel nous vivons, non seulement pour un souci d’esthétique et de cadre de vie, mais au-delà, dans une philosophie de respect de la planète et une logique de développement durable, la municipalité a souhaité instaurer une journée de participation citoyenne à la propreté.

  • Travaillant main dans la main avec les élus du CME*, extrêmement demandeurs en la matière, les élus et les services vous proposeront de se joindre à eux lors d’une journée de partage, le 26 mai prochain de 9h à 16h.
    L’objectif est de réunir un maximum de Villecresnois pour faire une grande opération « nettoyage et ramassage » dans les différents quartiers de la ville mais également aux abords du Réveillon et le long de la coulée verte.
    De nombreuses personnes se sont déjà portées volontaires lors des réunions de quartier.

SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER À LA JOURNÉE CITOYENNE DU 26 MAI 2018 :

  • Envoyez un mail à Isabelle Lafon, maire adjointe en charge de la démocratie locale
    Merci de préciser vos coordonnées (nom, prénom, adresse, ainsi que le nombre d’adultes/ enfants susceptibles de participer).
    Les inscriptions en amont permettront une organisation optimale de la journée ; et plus nombreux nous serons, plus cet évènement sera réussi.
    L’idée étant d’en faire une manifestation pérenne, qui se perpétue d’années en années. Alors, n’hésitez pas à nous rejoindre !

 

 

DRIEA* : Direction Régionale et Interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement
CME* : Conseil Municipal des Enfants

Crédits Photo :

Actualités vie municipale

Tous les articles

Exprimez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire