Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Janvier 1946. Tandis que Londres de relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman.

Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va-t-il lui fournir? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique; celui d’un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand: le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates.
De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey…
Fantasque, drôle, tendre et incroyablement attachant… Bienvenue dans le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates!

  • Auteur

    Mary Ann Shaffer
  • Date de sortie

    Avril 2009
  • Editeur

    Nil
  • Note

    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
    • 5
  • Avis

    Tout au long d'une correspondance suivie entre Juliet, jeune écrivain, les membres d'un club littéraire de Guernesey, puis avec son éditeur et ami, nous pénétrons un monde drôle, plein de ressources pour garder sa dignité, sa liberté face à l'occupant allemand; les lettres esquissent par touches fines les douleurs et privations infligées par la guerre et la débrouillardise souvent facétieuse de chaque membre de cette communauté pour y remédier. Un livre délicieux, tout en délicatesse et en tendresse. Chantal

Livres coups de coeur

  • Publié le

    Peste & Choléra

    Quand Louis Pasteur expérimente avec succès le vaccin contre la rage, il ouvre de nouvelles et formidables perspectives à la […]

  • Publié le

    Une bonne raison de se tuer

    A Los Angeles, tandis que l’Amérique s’apprête à élire un nouveau président, Laura, en proie à une résignation qui semble […]

  • Publié le

    Fruits et légumes

    L’écrivain conte l’épopée familiale des Coll, dont l’ancêtre, un Espagnol de Majorque, le grand père du narrateur, avait fui la […]

  • Publié le

    Et te voici permise à tout homme

    Nous n’avions pas besoin de mots pour nous comprendre : un regard suffisait. Sans que je m’en aperçoive, sans que […]

  • Publié le

    Le club des incorrigibles optimistes

    Pavel, Leonid, Tibor, Imre, Werner, Sacha ont fui l’Europe de l’Est, bannis et réprouvés, sans bagages, l’âme douloureuse mais le […]

Tous les articles

Exprimez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire