Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Les trois saisons de la rage

Nous sommes tous dominés par notre sexe. Pourtant, nous autres médecins, devrions être
indemnes de cette gourmandise insatiable que nous constatons si bien chez les autres, mais
point ! Ce qui s’impose alors est si violent que l’esprit en est tout submergé.

Formidable catalogue des moeurs, croyances et turpitudes du monde rural, Les trois saisons de la rage, qui se situe dans la Normandie de Maupassant, est autant le roman d’un médecin de campagne du XIXe siècle que l’évocation universelle de ce qui est à la source des conduites humaines. Tissant une foisonnante intrigue de destins, de situations et de révélations où la naïveté, le cynisme, la brutalité, l’égoïsme, l’avidité et le désir mènent la ronde, il confirme le talent de Victor Cohen Hadria à peindre une vision du monde impitoyable mais aussi lucide et pleine d’humanité.

  • Auteur

    Victor Cohen Hadria
  • Date de sortie

    Aout 2010
  • Editeur

    Albin Michel
  • Note

    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
    • 5
  • Avis

    "Rage d’aimer, rage de vivre, rage de mourir : ce roman qui nous emporte au temps de l’aventure
    militaire en Italie de Napoléon III, est construit de manière étrange, en trois parties.
    Deux médecins, l’un militaire, l’autre de campagne engagent une correspondance pour aider des
    jeunes gens séparés par la conscription et peu à peu une amitié se noue dans leurs lettres
    personnelles.
    Le journal du médecin de campagne nous conduit ensuite dans ses tournées et dans ses recherches,
    bien modestes, sur la Rage. De nombreuses facettes de la nature humaine, rurale, citadine, politique,
    sont dépeintes avec un grand réalisme mais on retrouve certains passages de la Rage d’aimer, et les
    répétitions lassent un peu.
    L’épilogue ne nous rassure pas sur la nature humaine.
    Normandie de Maupassant sans doute, mais le style est de Victor Cohen Hadria. Il a oublié que rage de
    vivre et rage d’aimer allaient de pair. Deux parties auraient suffi.
    Reste une belle peinture de moeurs et une lecture intéressante si l’on oublie les petits travers.
    Finalement nous gardons la rage de lire, et il n’y a pas de saison pour ça." / Philippe

Livres coups de coeur

  • Publié le

    Peste & Choléra

    Quand Louis Pasteur expérimente avec succès le vaccin contre la rage, il ouvre de nouvelles et formidables perspectives à la […]

  • Publié le

    Une bonne raison de se tuer

    A Los Angeles, tandis que l’Amérique s’apprête à élire un nouveau président, Laura, en proie à une résignation qui semble […]

  • Publié le

    Fruits et légumes

    L’écrivain conte l’épopée familiale des Coll, dont l’ancêtre, un Espagnol de Majorque, le grand père du narrateur, avait fui la […]

  • Publié le

    Et te voici permise à tout homme

    Nous n’avions pas besoin de mots pour nous comprendre : un regard suffisait. Sans que je m’en aperçoive, sans que […]

Tous les articles

Exprimez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire