Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

L’ entretien de la RN19

RN19-villecresnesComme son nom lʼindique, la Route nationale 19 appartient à lʼEtat et par conséquent celui-ci a le devoir de lʼentretenir via la Direction des Routes dʼIle-de-France ( DiRIF).

Depuis 2010, cette dernière a porté à la connaissance de la municipalité sa décision de ne plus entretenir les abords de la RN19 faute de budget suffisant.

  • Malgré toutes les lettres qui ont été adressées à cette administration pour infléchir sa décision, aucun changement n’a été observé.
    La municipalité sʼest donc rapprochée de la commune de Boissy-Saint-Léger sur laquelle se situe un côté de la nationale (côté Château de Grosbois), mais celle-ci a refusé également de prendre à sa charge lʼentretien de ce côté trop en périphérie de la ville.
  • Quelle option reste-t-il alors ? Ces parcelles sont-elles vouées à lʼabandon ?
    La commune de Villecresnes, consciente de la dangerosité de laisser ces terrains sans entretien a décidé de réaliser 2 à 3 fois par an une opération de fauchage du coté du Château de GrosBois et des tontes régulières sur le coté Villecresnes de la station de bus au carrefour de lʼavenue Foreau (Paris-Province)

Crédits Photo :

Actualités région

Tous les articles

Exprimez-vous

2 Commentaires

  1. ParPINJON Michel le 9 mai 2013 à 17:16

    Bonjour; quelle honte cette RN 19 dans la traversée de notre commune, l’entretien est inexistant, il pousse même des mini- arbustes sur les terres-pleins centraux, dés que nous quittons la RN 19 à la hauteur du rond-point à la hauteur de l’ancienne gare de Santeny- Servon, ça se voit que nous changeons de département le paysage est propre.
    Est-il normal que nos élus ( régional) ne fassent rien, c’est vrai que notre secteur n’attire pas les touristes, ceux qui viennent visité le château de Gros Bois, découvrent le paysage sauvage de notre belle commune.

  2. ParVillecresnes le 10 mai 2013 à 09:12

    Bonjour,
    Comme vous les élus de Villecresnes déplore que l’Etat qui a la charge des routes nationales se soit affranchi de ses devoirs, depuis plusieurs années déjà. Pour limiter les « désagréments » Villecresnes procède deux fois par an, a ses frais, a des fauches sur les bordures qui ne sont pourtant pas sur son territoire.

Laissez un commentaire