Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Que d’eau, que d’eau

Villecresnes a connu en 10 jours de temps deux épisodes de fortes pluies. Les 15 et 25 août derniers, le déluge s’est abattu sur la ville, provoquant de nombreuses inondations.

  • Pour se faire une idée de l’intensité de cet événement climatique, il faut savoir qu’en moyenne, en août, il tombe environ 51 mm de pluie sur Villecresnes. Le 15 août, il est tombé 37 mm en 2 heures et 16 mm en 1 heure le 25 août.
    On peut ainsi facilement comprendre que les installations d’assainissement, pourtant dimensionnées en proportion de la taille de notre commune, n’ont pu absorber le volume d’eau tombé, provoquant saturation et refoulement des canalisations. 195 foyers ont été touchés, dont la majeure partie quartiers Justice et Grosbois.

 

 

La ville soutient les sinistrés

Au moment des fortes pluies et les jours suivants, les services techniques ont été déployés dans la ville pour prêter main forte aux sinistrés et pour faciliter l’écoulement des eaux. Ils ont dégagé les avaloirs, les grilles d’assainissement et certaines plaques d’égout de nombreuses rues.

Le Maire s’engage

Une fois les urgences traitées sur le terrain, la municipalité a réalisé le dossier de déclaration en catastrophe naturelle et le Maire a souhaité organiser d’urgence une réunion publique en présence du SyAGE*.
Lors de cette réunion, le 7 septembre, les sinistrés ont rappelé leur désarroi et leur inquiétude pour l’avenir, Gérard Guille, le maire, s’est engagé a demander des actions auprès du gestionnaire des eaux pluviales.
Le SyAGE a confirmé que les travaux d’envergure à l’étude depuis deux ans, vont voir le jour de mars à juillet 2018, pour un montant d’investissement de près de 2 millions d’euros. Programmés dans le quartier le plus touché, celui de Grosbois, il est prévu la réalisation d’un bassin de stockage de 240 m3 et la création de noues le long de la route de la Grange.

Conformément à son engagement auprès des Villecresnois lors de cette réunion, le Maire a mis en place différentes actions :

  • Il a alerté le président du SyAGE sur la situation d’urgence et le besoin, entre autres, de programmer des inspections de canalisations dans tous les secteurs touchés et de procéder au curage régulier des canalisations de la commune.
  • Il a saisi l’ONF* et l’AEV* concernés par le ruissellement venant de la forêt. Des travaux de création de noues sont actés pour 2019, délai qui s’explique par le temps d’instruction et les autorisations à recevoir de la police de l’eau.
  • Il a validé de nouvelles procédures d’intervention pour l’astreinte technique de la ville sur des actions de manutention et de pompage, le nettoyage régulier des avaloirs sur l’ensemble du territoire, la constitution de  stocks de sacs de sable permettant de créer de petites digues, afin de maximiser l’anticipation et les délais d’intervention.
  • Il a donné son accord pour réaliser des travaux sur la fin de l’année 2017. Un budget de 70.000 euros a été dégagé pour le positionnement de caniveaux-grilles en traversée de chaussée. Ces aménagements concerneront les allées Royale, des Hêtres, Saint-Hubert, du Bois Moreau, de la Fosse aux Biches et rue de la clairière du Parc.

Pour 2018, le Maire proposera au Conseil municipal de réaliser la réfection complète de l’allée Royale, avec la pose de caniveaux et avaloirs dimensionnés afin de capter l’eau du bois au plus tôt.

 

SyAGE : syndicat gestionnaire des réseaux de collecte des eaux pluviales / ONF* : office national des forêts / AEV* : agence des espaces verts

 

 


 

 

Crédits Photo :

Actualités

Tous les articles

Exprimez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire