Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Jumelage : un succès incontestable

Instrument privilégié de la construction européenne, le jumelage a plusieurs facettes. De nombreuses actions organisées avec nos villes jumelles illustrent la force des liens interculturels qui nous rapprochent.

De plus en plus de Villecresnois participent à nos jumelages avec Zibido San Giacomo et Weißenhorn et découvrent les cultures et traditions italiennes et allemandes de nos amis européens.

Voyage à Weißenhorn

  • En octobre, une vingtaine de Villecresnois a participé au voyage de groupe organisé par le service jumelage de la mairie, à la découverte de l’histoire de la ville souabe de Weißenhorn.
    Ces 4 jours, à la rencontre des traditions et lieux de la Bavière ont été intenses et parmi les moments forts :
    Accueillis par le Maire, Dr. Wolfgang Fendt, les Villecresnois ont visité la mairie « le château neuf » construit en 1513. Le président du jumelage, Jean-Claude Gourmet et le vice-président Klaus Plappert les ont accompagnés pour une visite des lieux historiques de la ville dont l’histoire remonte au XIIe siècle. Cette première journée s’est terminée par une soirée bavaroise très festive, dégustation de plats traditionnels, de bière aux sons des musiques et chants Bavarois.
    Visite du château fort de Meersburg, la plus ancienne forteresse médiévale fondée au 7e siècle par le roi mérovingien Dagobert I, située sur un piton rocheux au bord du lac de Constance. Après le pont levis, les visiteurs ont plongé dans le Moyen Age : salle des armes, hallebardes, armures et cuirasses, fresques et chemin de ronde du jardin avec une vue imprenable sur le lac de Constance.

Visite guidée de la ville d’Ulm, au bord du Danube : la cathédrale gothique avec sa plus haute flèche d’église du monde (162 m), le centre-ville historique très pittoresque, le quartier des pêcheurs et tanneurs, le « Rathaus » (hôtel de ville) avec son horloge astronomique et ses façades entièrement décorées de peintures murales, les remparts au bord du Danube…

La fête du Leonhardiritt est un évènement majeur à Weißenhorn marquant la fin de l’année agricole, elle fête St Léonard, patron des chevaux. Une partie des festivités, dont le défilé des attelages de chevaux n’a pu avoir lieu en raison d’un orage violent, les Villecresnois ont participé à la messe célébrée au sein de l’église. Les cors de chasses accompagnant le déroulement de la cérémonie religieuse ont résonné dans le choeur majestueux de cet édifice comptant parmi les monuments chrétiens les plus importants du XIXe siècle.

 

Fête de Noël

Pour la première fois, nos villes jumelles ont participé à la fête et au marché de Noël qui ont eu lieu les 2 et 3 décembre au Bois d’Auteuil.

 

Événement : expo Grande Guerre 14.18

  • Pour le centenaire de la Grande Guerre, en novembre, Villecresnes a organisé une exposition conjointe avec ses deux villes jumelles proposant trois visions européennes du conflit : Les femmes françaises et la Grande Guerre, « Helft uns siegen » (Aidez-nous à vaincre) pour l’Allemagne et le portait de l’aviateur italien Arnaldo Astolfi né à Zibido.

 

Pour l’inauguration de l’exposition, le 9 novembre au centre culturel La Rue, Gérard Guille, maire de Villecresnes a accueilli les délégations de :
Weissenhorn : Dr. Wolfgang Fendt, maire de Weissenhorn, Jean-Claude Gourmet, président du jumelage, Klaus Plappert, vice-président du jumelage et Matthias Kunze, directeur du musée.
Zibido San Giacomo : Andrea Alessandro Pellini, maire adjoint en charge du jumelage et Aldo Astolfi, fils de l’aviateur Zibidien.

Cette idée d’exposition sur la Grande Guerre 14-18 avec Weißenhorn et Zibido San Giacomo a germé lors de la visite faite il y a quelque temps dans le musée de Weißenhorn où se tenait une exposition extraordinaire sur la 1ere Guerre mondiale. Depuis plus d’un an, nous avons travaillé sur sa réalisation, d’abord avec Weißenhorn puis avec Zibido, qui a tout de suite adhéré à cette idée et nous a transmis l’histoire d’un des héros de l’aviation Arnaldo Astolfi, au parcours exemplaire et incroyable tant au cours de la 1ere Guerre mondiale que la seconde […]
Nous avons un devoir de mémoire vis-à-vis des jeunes générations qui peuvent penser que la paix en Europe est définitive, alors qu’elle n’est que le résultat d’une compréhension mutuelle et de liens d’amitiés tissés petit à petit entre nos différents peuples. L’Europe porte en elle un message de paix pour le monde, message que nous avons la responsabilité de transmettre à toutes les générations. Puisse cette exposition, faire réfléchir nos jeunes générations sur l’horreur des conflits, sur la détresse humaine des familles décimées, et sur la fragilité de cette paix qu’ils ont toujours connue […]

Gérard Guille, maire de Villecresnes

En tant que représentant du musée local de Weißenhorn, je suis reconnaissant d’avoir l’honneur d’être invité chez vous et de participer à votre exposition à la mémoire de la Grande Guerre. Je suis aussi très content que, après toutes ces années de jumelage entre nos communes, notre musée important ait l’occasion de se présenter à Villecresnes.
Ce qui me rend surtout reconnaissant c’est le fait qu’aujourd’hui notre musée ait la possibilité de présenter une partie toute particulière de sa collection, une partie qui forme un contraste violent avec les idées de la paix, de la réconciliation et de l’amitié, des idées fondamentales que notre jumelage vise à cultiver et à garder […] Je pense que nous pouvons être heureux qu’en Europe nous ayons laissé derrière nous l’esprit qui produisait de telles images et paroles.
Mais quand on imagine qu’il était possible d’entraîner les masses dans la guerre à l’aide de telles affiches, on comprend qu’aujourd’hui aussi, il est important de rester vigilant vis-à-vis de l’influence séductrice d’images politiques […]

Dr Matthias Kunze, directeur du musée de Weissenhorn

 

 

Le fils de l’aviateur italien de Zibido, Aldo Astolfi, 84 ans, s’est déplacé pour l’occasion à Villecresnes et a apporté son témoignage humble et émouvant. Son père, a survolé les deux guerres et miraculeusement a survécu. Il a conclu par ce message :

Si je suis venu vous voir aujourd’hui, c’est parce que cette exposition est terriblement importante. Moi je connais la valeur d’un morceau de pain. Et celle de la vie. Ça ne vaut pas le coup de faire la guerre. Car le jour où la vie se termine, la seule chose qui compte vraiment, c’est d’avoir pu aimer.

Aldo Astolfi, fils de l’aviateur Arnaldo Astolfi

Crédits Photo :

Actualités internationales

Tous les articles

Exprimez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire