Retrouvez Villecresnes via : twitter flux rsss

Disparition inquiétante

En ce début du mois d’août, un jeune majeur villecresnois ne donnait plus signe de vie. Que faire en cas de disparition inquiétante ?

Parti courir en forêt sans portable le 2 août, Thomas n’était pas rentré chez lui. Inquiets, ses parents avaient lancé l’alerte ; une battue avait dès le lendemain mobilisé quelque 200 bénévoles en forêt de la Grange, avant que le jeune homme ne donne de ses nouvelles. Sur les réseaux sociaux, la question s’est posée : pourquoi rechercher un jeune homme de 26 ans ? Contrairement à un mineur, une personne majeure a en effet le droit de partir sans donner de nouvelles, et couper ainsi les liens avec ses proches.

Il faut d’abord se demander si la disparition est inquiétante ou non. Si oui, une enquête peut être ouverte par la police ou la gendarmerie. État d’esprit de la personne, circonstances de la disparition sont autant d’éléments laissés à la libre appréciation des enquêteurs.

En cas d’enquête, la personne disparue est inscrite dans le fichier des personnes recherchées. Lors d’un contrôle, les policiers et gendarmes sauront que la personne est portée disparue. Les forces de l’ordre des pays de l’Espace Schengen auront également accès à ces informations.

L’enquête ouverte peut être administrative. Elle relève alors des policiers et gendarmes. Ils peuvent avoir accès aux fichiers nominatifs des organismes privés et publics pour localiser la personne. Par exemple, ils peuvent consulter ses factures de téléphone ou ses relevés de carte bancaire. Ils peuvent également auditionner des témoins.

Après un an de recherches, si la personne n’est toujours pas retrouvée, s’il n’y a aucune preuve de son décès, un certificat de vaines recherches peut être délivré à la famille. L’enquête peut toutefois se poursuivre après la délivrance du certificat.

Dans les cas les plus graves, une enquête judiciaire peut être ouverte, notamment en cas de soupçon d’infraction (séquestration, enlèvement, embrigadement sectaire…). L’enquête sera placée sous la responsabilité d’un magistrat (procureur ou juge d’instruction). La famille pourra déposer plainte et se porter partie civile.

En France, 40 000 personnes disparaissent chaque année ; 30 000 sont retrouvées. Parmi les 10 000 restant, on compte 800 enfants.

Une fois retrouvée, la personne majeure est libre de ne plus contacter ses proches.

Sources : service-public.fr ; Ministère de l’Intérieur

Crédits Photo :

Actualités

  • Publié le

    Permanences de l’avocat au CCAS

    À défaut de règlement amiable ou dans le cas où la procédure de conciliation ne peut s’appliquer, la consultation d’un […]

  • Publié le

    Centre de Vaccination éphémère

      Le dimanche 19 décembre de 9h à 17h, venez vous faire vacciner gratuitement contre la COVID-19 à la salle […]

  • Publié le

    Calcul du quotient familial 2022

    La campagne de révision des quotients familiaux pour l’année 2022 se déroulera du 1er décembre au 14 janvier 2022 inclus. […]

  • Publié le

    Port du masque en extérieur

    Le vendredi 26 novembre, la préfecture du Val-de-Marne a pris un arrêté obligeant désormais le port du masque en extérieur, […]

Tous les articles